DAMIEN MENU

DAMIEN MENU

Quel monde dans la salle des fêtes de la MJC.

Quel monde dans la salle des fêtes de la MJC.
Quel monde dans la salle des fêtes de la MJC. :

Voeux au personnel communal.

Des discours intéressants.

1.Cédric Vanysacker, Directeur général et secrétaire de la zone de police

COMINES: Fidèle a lui-même le Directeur général Cédric Vanysacker a félicité le personnel pour le travail exécuté durant l'année écoulée. Il a ensuite développé les projets pour l'année nouvelle. Elle sera riche en activité, assurément.

"Permettez-moi de vous présenter mes vœux les plus sincères de santé, de bonheur et de réussites diverses pour cette année nouvelle, à vous et à vos proches, famille ou amis.

 

Avant de vous présenter les défis qui se profilent pour nos Administrations pour cette année nouvelle, je vous propose de jeter un œil rétrospectif sur l’année 2018.

 2018 a notamment vu la poursuite/l’aboutissement de nombreux dossiers :

-pré-diagnostic pour une révision du Plan Communal de Mobilité ;

-acquisition de matériel et d’outillage pour le service technique communal ;

-acquisition de biens immobiliers en vue d’améliorer la convivialité des espaces publics ou de sécuriser leur accès;

-poursuite des travaux aux maisons de repos et de soins publiques ;

-octroi de subventions suite à des dépôts de candidatures de projets : S.A.R. « La Colombe » à Comines, S.A.R. « Laco » à Warneton -Projet « Ecobatys »-projets européens (avec nos voisins Flamands et Français)-amélioration de la mobilité et de l’accessibilité-embellissement des sites funéraires-projets subsidiés pour les bâtiments scolaires, … ;

- obtention de soutiens et de labels pour le patrimoine local, qu’il soit touristique ou culturel ; 

- continuation de la réfection et de l’amélioration des voiries et des trottoirs ;

- inauguration de la salle des sports de Warneton et de nouveaux espaces sportifs, … ;

- mise en œuvre du nouveau CoDT, de la plateforme POWALCO, du règlement communal sur des primes destinées à redynamiser le commerce local, … ;

- actions « citoyennes » telles que les cérémonies du souvenir, les activités sportives, les activités de nos aînés, des actions menées par les services actifs en matière de jeunesse (« Lys les bains », plaines de jeux, accueil, espaces rencontre, écoles des devoirs, …), l’embellissement des façades, des lieux publics, les activités intergénérationnelles, les rencontres citoyennes (P.C.D.R.), la bonne tenue d’une C.C.A.T.M., participation à l’action « Viva for Life », … ;

-changement de gestionnaire des réseaux de distribution de gaz et d’électricité ;

-constitution de la Fondation « Val de Lys » : pour la mise en place du concept de Community Land Trust ;     

- …

 La liste étant trop longue, permettez-moi, de manière générale, de remercier tous ceux qui ont œuvré à rendre notre Ville « plus » : plus solidaire, plus propre, plus sécurisée, plus sociale, plus culturelle, plus sportive, plus illuminée, plus citoyenne, plus impliquée, plus ouverte et plus accueillante.

 Tous ces projets n’ont été rendus possibles que grâce à votre implication de tous les instants, chacun dans sa sphère de compétences. Dans ce cadre, la pratique des cellules interdisciplinaires (MOBICOM, cellule « Aménagements urbains », …) est à poursuivre.   

 Soyez donc toutes et tous, vous les forces vives locales, remerciés, à travers votre mandat ou vos fonctions, pour votre investissement, votre disponibilité et votre force de travail mis au profit de la collectivité.

 Les fêtes de fin d’année ont été, je pense, l’occasion de refaire le plein d’énergies positives afin d'aborder l'an neuf dans les meilleures conditions.

 Car … les défis en 2019 ne manqueront pas…

 Je citerai, sans être exhaustif :

 -          en matière de ressources humaines : dispositions à prendre en matière de continuité des services (remplacement d’agents partant en retraite, …) et de transmission des connaissances une adaptation des cadres du personnel est à mettre sur pied – des échanges entre organismes pour les Commissions de sélection sont à favoriser - adaptation à des matières sans cesse en évolution (soins aux personnes, techniques nouvelles, nouvelles technologies, logement, sécurité au travail, droit social, environnement et urbanisme, législations de type social (pensions, aides, …), finances publiques, …) : notamment par des formations et des  échanges avec d’autres communes, …. De plus, une optimalisation dans l’occupation des bâtiments publics devra être pensée et mise en œuvre. Des adaptations de l’organigramme devront être effectuées. Dans ce cadre également, une vision plus transversale entre services - avec des ajustements - sera établie;

-          l’élaboration de nouveaux plans et programmes : bâtiment/voirie (P.I.C.), dont la rénovation de l’ancien « Blokker », cohésion sociale, accueil extra-scolaire, plan de pilotage scolaire, P.C.M., schémas d’orientation locale, plans de prévention, … ;   

-          la concrétisation des subventions accordées en 2018 (P.C.D.N., …) - la concrétisation du Programme Communal de Développement Rural – la poursuite de la mise en conformité de la MJC - en développement durable : mise en œuvre de la « Convention des Maires » et du Plan d’Actions en faveur de l’Energie Durable et du Climat – qui exigera un effort de tout un chacun et une sensibilisation de toutes et tous. Poursuite des efforts en matière de maîtrise des coûts énergétiques (via - e.a. - les opérations de type « UREBA ») ;

-          en matière de sécurité (police/pompiers/ambulanciers) : la défense et la reconnaissance de la situation particulière de l’entité dans la Zone de Secours WAPI et mise en œuvre concrète des conventions d’entraide et d’intervention avec nos voisins Français et Flamands (« Zone Westhoek »). Dans ce cadre, la réunion de la Cellule Communale de Sécurité et la tenue de cellules Ad-Evé seront notamment les garants d’une sécurité raisonnable ; 

-          continuité des partenariats de tous types, entre organismes (avec les autres communes, la Région Wallonne, l’Etat Fédéral, la Province, les associations supra-communales, … ) et au sein-même des services : un travail d’« accompagnement continu » des agents, tant en terme de formation, que de suivi de travail et de motivation/d’investissement individuel et collectif s’indique. Au niveau purement local, les partenariats avec les organismes et A.S.B.L. para-communaux devront être formalisés à travers de nouveaux contrats de gestion ;

-          poursuite des partenariats : avec les Intercommunales, marchés communs commune-C.P.A.S.-Zone de Police. De même, l’inscription de projets locaux répondant aux souhaits et objectifs fixés par la Région Wallonne, l’Etat Fédéral, les instances européennes est à poursuivre ;

-          ces investissements et actions devront s’inscrire dans un cadre budgétaire et économique tenable et réaliste.

 Dans des entreprises publiques « multi-fonctions » efficaces - pas rentables - que doivent être une commune et un C.P.A.S. : la pluridisciplinarité, des services « décloisonnés » et la polyvalence sont les maîtres-mots. De même, une vision à long terme et ambitieuse, mais réaliste de la commune, est une nécessité objective dans le chef des mandataires et des gestionnaires.

 Les communes, à travers leurs mandataires et leurs agents, vont clairement dans le sens d’une professionnalisation accrue dans tous leurs domaines d’intervention, où les mots d’ordre seront responsabilisation / décloisonnement / collaboration / intégration : dans ce cadre, l’élaboration d’un P.S.T. – pour Programme Stratégique Transversal - qui « opérationnalisera » la Déclaration de Politique Communale et du C.P.A.S. - exigera une collaboration permanente entre le binôme Politique/Administration. Cette collaboration, pour être efficace au bénéfice de tous/de l’intérêt général, exigera priorisation des objectifs, un dialogue constructif constant et permanent (sur les moyens humains, financiers et matériels à mettre en œuvre), l’instauration d’un climat de confiance réciproque, un réalisme de terrain passant par des dialogues et discussions avec les citoyens.

Dans ce cadre, le C.H.O.Q., à travers des aides de la Province, se propose d’accompagner le C.P.A.S. et la commune.

 Bien plus, « à côté » de ce P.S.T. - ou plutôt dans la souplesse de cet instrument-, nous devrons être capables de répondre, dans des délais, à des appels à projets bien ciblés. Cette exigence de pouvoir disposer de dossiers déjà ficelés deviendra de plus en plus lourde.

 2019 verra également l’organisation des prochaines élections européennes et régionales et fédérales. Elle nécessitera ordre et méthode de la part de nombreux services. Je profite de l’occasion pour remercier ceux qui ont pris part activement aux dernières élections locales et qui ont d’ores et déjà marqué leur disponibilité pour les opérations de préparation et de dépouillement de ce scrutin.

 Comme vous le voyez, les défis à venir sont très nombreux. Ils ne pourront être relevés que si chacun retrousse une fois de plus ses manches et apporte cette nécessaire « plus-value » à chaque action posée. La réalisation de « l’intérêt général », c’est-à-dire une bonne gestion des affaires publiques, est à ce prix. Travailler pour une collectivité publique, c’est effectuer consciencieusement, avec soin et probité, son travail, avec du bon sens, dans le respect de nombreuses procédures et en bonne intelligence.

 Je vous souhaite à toutes et tous une excellente année 2019 ! Qu’elle vous apporte santé, prospérité et vigueur. Excellente année 2019 à toutes et tous !"





Commentaires

  • Et aucun mot, sur les Z.B.B. les Z.B.C, les S.U.L. etcetc
    Et aucun mot, sur les Z.B.B. les Z.B.C, les S.U.L. etcetc · Il y a 11 jours

    Il s'agit -en langage clair- des Zones Bleues du Bizet et des Zones Bleues de Comines.
    Pas un mot sur les S.U.L. -Sens Uniques Limités- qui autorisent les cyclistes à circuler à contresens dans les rues à sens unique.
    Aucun mot aussi sur un possible P.L.P. = Partenariat Local de Prévention, initiative citoyenne pour tenter d'anticiper et de décourager les cambrioleurs.
    Dans une prochaine réunion, peut-être ?.


    • Richard
      Richard Et aucun mot, sur les Z.B.B. les Z.B.C, les S.U.L. etcetc · Il y a 11 jours

      Pour les SUL, bien qu'étant cycliste, je trouve incompréhensible qu'on autorise les vélos à contresens dans les sens uniques. Danger des deux côtés.

    • J'en parle en connaissance de cause !
      J'en parle en connaissance de cause ! Richard · Il y a 10 jours

      Tout à fait, et j'en ai fait les frais, puisqu'une voiture qui quittait son parking sans m'avoir vu, m'a fait chuté sans trop de gravité, mais je me suis retrouvé S.U.L.Q.

    • Excellent jeu de maux !
      Excellent jeu de maux ! J'en parle en connaissance de cause ! · Il y a 10 jours

      Emprunter un S.U.L. pour se retrouver S.U.L.Q...!!!!!

  • Richard

    Bravo pour la clarté !

    On nous parle donc de :

    SAR, CoDT, KOWALCO, PCDR, CCATM, MOBICOM, PIC, PCM, UREBA, WAPI, ASBL, CPAS, PST, CHOQ…

    La publication d’un dictionnaire pour traduire en français cette langue barbare pourrait bientôt être publiée dans une édition du « Vivre à Comines ».

    • Pour moi, c'est très clair !
      Pour moi, c'est très clair ! Richard · Il y a 11 jours

      C'est une tactique subtile, qu'utilise beaucoup de politiciens.
      Rendre les choses incompréhensibles pour le commun des mortels, pour qu'on ne puisse pas réclamer.....puisqu'on n'y comprend rien.